Lecture musicale et dessinée « Le monde du vivant »

Vendredi 11 Septembre 202020:30
"Le monde du vivant" Florent Marchet & Elliot Boyer

Florent Marchet et Elliot Royer :

Le monde du vivant – Lecture musicale et dessinée

Cette lecture musicale et dessinée est à la croisée du premier roman de Florent Marchet, Le monde du vivant (Stock), et de l’univers du dessin et du graphisme d’Elliot Royer.

« Cet été-là, Solène a quatorze ans et elle maudit son père qui a décidé d’installer sa petite famille loin d’Orléans, dans une ferme biologique. Les corvées n’arrêtent jamais, c’est la fin du collège, et le début du sentiment amoureux, l’éveil de la sexualité… Alors que les moissons approchent, un accident survient, obligeant le père à embaucher un nouvel ouvrier. Ce nouveau venu va chambouler l’équilibre familial. En plein cœur de juillet, la vie va s’embraser. »

Telle est l’amorce de ce premier roman qui regarde le monde contemporain droit dans les yeux.

Un premier roman écrit par Florent Marchet, auteur compositeur et interprète qui, depuis près de 15 ans, a sorti cinq albums solo, deux albums avec le groupe Frère Animal et une dizaine de musiques de films. Il est également un fidèle compagnon d’écrivains. En effet, depuis 2004, il a créé un grand nombre de lectures musicales, mêlant des extraits de roman à ses propres compositions. Il a donc régulièrement partagé la scène avec son fidèle partenaire Arnaud Cathrine, mais également avec Serge Joncour, Nicolas Mathieu, Laura Kasischke, Catherine Cusset, Olivier Adam, Justine Levy…. On savait Florent Marchet auteur-compositeur et interprète. On lui connaissait une écriture aussi poétique qu’au plus long cours (que ce soit sur ses albums ou au sein du groupe Frère Animal). Le voici à proprement parler romancier. Et ça lui va si bien.

Pour la sortie de ce premier roman, Florent Marchet propose une lecture musicale et dessinée avec un jeune virtuose du dessin et du graphisme (mais également musicien), Elliot Royer.

Très jeune, Elliot Royer est fasciné par la vie qui émane du dessin : du mouvement du trait de Franquin ou de Christophe Blain, à la justesse de Mœbius ou de Hokusai. À dix ans, son but est fixé : raconter à son tour par des dessins « plus vrais que la réalité ». Il entame au lycée des carnets quotidiens qui l’accompagnent toujours, où il croque ce qui l’entoure, dans la lignée des carnets de voyage de Delacroix ou de Nicolas de Crécy. La rencontre décisive avec Emmanuel Guibert encourage cette pratique, où le dessin se veut plus sensible que photoréaliste, et où le réel se distille en moelle de la fiction. Sa seconde passion est la musique, qu’il pratique également et qu’il se plaît à lier au dessin. Il a produit une micro-édition regroupant les échanges et dessins faits en accompagnant l’auteur-compositeur-interprète Florent Marchet dans son studio.

LE MONDE DU VIVANT - Extrait 1 « La Venise verte »

SPECTACLES À VENIR